Accueil » Vivre dans une coloc’ interculturelle et solidaire

Vivre dans une coloc’ interculturelle et solidaire

Lire la vidéo

L’hébergement citoyen est défini par l’association Solinum comme étant : “une solution d’accueil et une mise à l’abri de certains publics chez des particuliers qui mettent volontairement à disposition un espace chez eux. Cette pratique repose donc en grande partie sur la participation et la volonté des citoyens et citoyennes d’aider ces publics.” L’hébergement citoyen peut prendre différentes formes, d’une mise à l’abri temporaire, à un accompagnement social des personnes hébergées, à la construction de projets de cohabitation, ou encore la recherche de solutions de relogement pérennes. 

ll existe plusieurs associations d’accueil citoyen, qui, par ce que l’on appelle des “boucles d’hébergement”, mettent en relation des hébergeurs-euses et des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité comme des sans-abris, sans domicile-fixe, des réfugié-e-s, des demandeur-euses d’asile, des jeunes mineur-e-s isolé-e-s… 

Déjà impliquée par son travail dans l’accompagnement aux réfugié-e-s, Manon a tenu à ce que son lieu de vie soit tout aussi solidaire. Elle a d’abord commencé à faire partie de boucles d’hébergement citoyen par lesquelles elle recevait des jeunes mineurs isolés chez elle. Puis, en plus de proposer un hébergement, elle s’est investie dans différentes associations afin d’apporter de l’aide dans leur gestion administrative et organisationnelle. 

Elle monte son projet de coloc en août 2020 avec deux amies, aspirant cette fois-ci à dépasser le rapport hébergeur / hébergé, et créer un espace interculturel, solidaire, où une hiérarchie entre les signataires du bail et les autres n’existe pas. Chacun-e prend alors une réelle place dans la coloc, et fait entièrement partie du projet.

1 commentaire pour “Vivre dans une coloc’ interculturelle et solidaire”

  1. Retour de ping : La conception du chez-soi - Éco-Habitons

Laisser un commentaire