Accueil » Vivre dans une cueva

Vivre dans une cueva

Lire la vidéo

La particularité de Guadix, petite ville andalouse située à une demi-heure à l’est de Grenade, c’est certainement son barrio de las cuevas, un quartier composé de petites maisons troglodytes creusées dans les reliefs d’argile bordant la ville. On compte aujourd’hui plus de 2000 casas cuevas habitées, ce qui en fait le plus grand quartier troglodyte d’Europe. Distribuées de manière anarchique, on les distingue par leur couleur blanche de la chaux qui les recouvre, mais également par leur petites cheminées sortant des formations argileuses du terrain. Apparues au début du XVIe siècle lors de la reconquête chrétienne, ces maisons troglodytes ont hébergé et servi de refuge aux minorités mauresques. 

Antonio a toujours vécu à Guadix, mais il n’a pas grandi comme ses parents dans l’une de ces habitations souterraines. A l’époque, les cuevas étaient très rudimentaires, sans eau, ni électricité. Les familles les plus pauvres y vivaient avec leurs bêtes, et le sol était de terre battue. Pour ses parents, aller s’installer dans l’une des maisons des nouveaux lotissements de la ville était synonyme d’ascension sociale et d’une vie meilleure. 

Pourtant, il y a quelques années, Antonio décide de racheter une petite cueva sur les hauteurs du quartier, depuis laquelle il s’émerveille tous les matins de la vue imprenable qu’elle lui offre sur la Sierra Nevada. Depuis, il dédie son temps à la creuser selon ses goûts et ses envies. Il la modèle, s’affranchissant des formes traditionnelles. Il se sent comme étant le créateur de ces nouveaux volumes de vie. 

 

1 commentaire pour “Vivre dans une cueva”

  1. Retour de ping : La conception du chez-soi - Éco-Habitons

Laisser un commentaire